mardi 19 septembre 2017

Mon p'tit'dej' granola'goji ! Pour commencer la journée en forme !

Des fois je me dis que dans mon p'tit village j'ai des biens drôles de commerçants... Je dis ça parce que je suis passé par un tas d'autres p'tits villages pas bien plus grands ou pas bien plus petits que le mien, presque les mêmes que le mien quoi, J'y suis passé et je me suis même arrêté.
Et les commerces que j'y ai toujours trouvés ressemblaient à tous les commerces.
Par exemple chez les marchands de 4 saisons j'ai trouvé jolies fraises, belles tomates, salades toutes fraîches, pommes, poires et scoubi... enfin ce qu'on trouve chez tous les marchands de fruits et légumes des petits villages, de biens beaux produits, mais juste de biens beaux produits...
Alors que par chez moi, je ne me demande pas si je vais trouver de bien beaux produits, ça je suis sûr de les trouver aussi, je me demande quel truc étrange et étrange ils vont encore bien pouvoir me proposer !
En plus comme ils commencent à bien me connaître ils savent bien que quand ils lâchent leur... Vous savez pas ce que j'ai trouvé... Il le savent que je suis déjà harponné aux trois quarts et que je vais finir par repartir avec leur trouvaille sous le bras ! Ils le savent !
Et ça n'a pas manqué quand Stéphane a commencé son... Vous savez pas... il savait déjà que je repartirai avec la petite boîte de baies de goji FRAICHES qu'il avait découvertes. Et c'est comme ça que je me suis retrouvé quelque temps plus tard à la maison à me gratter la barbe en me demandant ce que j'allais bien pouvoir faire avec mes baies... fraiches !
Et quelques temps plus tard...
Mon p'tit'dej' granola'goji !
Ingrédients :
Pour le granola pour 4: 60g de noisettes grossièrement hachées - 60g d'amandes grossièrement hachées - 60g de cranberries séchées grossièrement hachées – 60g de noix de coco en copeaux déshydratée - 120g de flocons d'avoine – 15g de gingembre confit – 60g de chocolat noir grossièrement haché - 3càs de sucre de coco (ou d'un autre sucre brun bien parfumé) - 3càs de sirop d’érable - 4càs d'huile de coco liquide 
Pour servir avec : 4 yaourt – 1 petite barquette de baies de goji fraîches (les baies de goji fraîches sont encore difficile à trouver n'hésitez pas à les remplacer par d'autres baies!)
Mélangez dans un saladier les noisettes, les amandes, la noix de coco, les flocons d'avoine et le sucre de coco.
Mélangez dans un bol le sirop d'érable et l'huile de coco. Et arrosez le contenu du saladier puis mélangez bien. Étalez le tout sur une plaque couverte de papier sulfurisé.
Enfournez dans un four préchauffé à 160° pendant 5 minutes puis sortez la plaque, mélangez, étalez de nouveau et remettez au four encore 5 minutes.
Quand les deux fois 5 minutes sont passées, ajoutez les cranberries, mélangez, étalez et remettez au four une dernière fois pour seulement une minute cette fois.
Ensuite laissez refroidir le granola puis terminez de le préparer en ajoutant le chocolat.
Vous n'avez plus qu'à préparer votre p'tit'dej', vous pouvez d'ailleurs préparer la veille et profiter du déjeuner tranquillement... Étalez un yaourt par assiette, parsemez par dessus le granola et terminez par les baies de goji !
Mais pourquoi, bon je me demande ce qu'ils vont encore me trouver ! est-ce que je vous raconte ça...

dimanche 17 septembre 2017

Après l'effort le réconfort ! P'tits muffins au citron à l'huile d'olive et à l'anis !

Ayé, le bruit et la fureur de notre festival se sont éteints... Et cette année le Toumélé Festival pour la première fois a ouvert ses cuisines à tous en compagnie de quelques amis blogueuses et blogueurs pour partager dans la bonne humeur des petits plats réalisés par tous, vous et nous, autour d'ateliers amicaux. Et forcément après toutes ces bonnes choses, cette cuisine, mais aussi les concerts, les spectacles, enfin tout ce qui fait Toumélé eh ben je dois avouer qu'un p'tit coup de fatigue m'a pris aujourd'hui...
Du coup pour me réchauffer l'intérieur, parfois même les pingouins ont besoin d'un peu de chaleur dedans, j'ai mis les pieds dans une bassine d'eau chaude, un thé brûlant à la main couvert de quelques chats pour faire bonne mesure ! Et qui dit thé, dit aussi petites choses à grignoter ! Sinon ce n'est plus un tea'time c'est juste un thé chaud et ça c'est quand même moins bien !
Et en cherchant ce qui m'irait bien pour un jour de réchauffement je suis allé chercher chez Pascale, une des complices de notre cuisine d'hier, de quoi me réjouir l'appétit. C'est là que j'ai trouvé un p'tit cake aux parfums d'été, au citron et à l'huile d'olive... une recette qui sentait l'été puisque c'est Alba Pezone qui est à l'origine du cake en question, et que j'ai remis un peu à ma sauce et transformé en p'tits muffins !
P'tits muffins au citron à l'huile d'olive et à l'anis !
Pour les muffins : 45g de beurre – le jus et le zeste râpé finement d'un citron bio - 150g de sucre en poudre - 4 œufs et un jaune d’œuf - 240 g de farine - 1 sachet de levure chimique (11g) - 60g de miel liquide - (choisissez un miel bien parfumé) – 12cl d’huile d’olive (choisissez une huile douce pas trop forte) – ½ càc d'anis vert
Pour le dessus : 1càs de blanc d’œuf – 1càs de jus de citron – 3 ou 4 càs de sucre glace
Commencez en mettant le beurre dans une petite casserole et en le faisant chauffer à feu moyen jusqu'à ce qu'il prenne une jolie couleur noisette. Attention juste noisette, ne le laissez pas brûler sinon c'est mort, il n'est plus consommable ! Laissez-le ensuite tiédir.
Pendant ce temps fouettez le sucre avec les œufs et le jaune, insistez bien.
Ajoutez la farine, la levure et mélangez bien jusqu’à obtenir une pâte homogène.
Ajoutez alors le beurre, le miel, le jus et zeste de citron, l’huile d’olive et l'anis et mélangez bien le tout.
Versez la pâte dans des moules à muffins beurrés et farinés, j'en ai fait une quinzaine.
Enfournez dans un four préchauffé à 160° pendant 25 à 30 minutes. Vérifiez la cuisson, une lame de couteau insérée au centre d'un muffin doit ressortir sèche.
Laissez tiédir une dizaine de minutes, démoulez et déposez sur une grille.
Dans un bol, fouettez le blanc d’œuf, le jus de citron et le sucre glace et trempez-y rapidement le dessus des muffins, reposez sur la grille, ça va un peu couler, et laissez refroidir.
Vous n'avez plus qu'à choisir votre thé préféré, à rameuter vos chats si vous avez et à tremper les pieds dans l'eau chaude ! Et vous verrez que ça réchauffe tout dans l'bonheur !
Mais pourquoi, bon en même temps ne laissez pas trop tremper votre pingouin sinon il risque de fondre... est-ce que je vous raconte ça...

jeudi 14 septembre 2017

Comme c'est bientôt l'automne mais pas encore mon cœur balance... Cheese cake tout frais et réconfortant comme un bel automne...

Je crois que j'ai toujours aimé les conversations météorologiques peut-être parce que j'ai bien conscience qu'elles ne servent à rien d'autre qu'à passer le temps... En cette époque où il faut être réactif tout l'temps avec tout l'monde, j'aime ces moments-là parce qu'ils sont comme des micro-fainéantises, parler du temps ne demande ni réflexion, ni efforts, juste aligner des mots selon... le temps !
Et donc comme en ce moment ma bonne dame, on ne sait pas trop le temps de demain et choisissant ma recette du jour j'ai hésité entre la fin de l'été et le début de l'automne, entre la fraîcheur d'un cheese-cake sans cuisson et le côté réconfortant des poires, des noix et d'un rien de chocolat... Et comme je n'aime décidément pas choisir je me suis dit que les deux en même temps...
Cheese cake tout frais et réconfortant comme un bel automne...
Ingrédients : 60g de biscuits du type Petits beurre - 15g de beurre – 45g de noix - 4 feuilles de gélatine – 6 demi-poires au sirop - 300g de fromage du type Philadelphia - 60g de sucre en poudre - 20cl crème liquide entière bien froide – 2càs de chocolat noir en copeaux
Mettez dans un mixer les noix et les biscuits grossièrement cassés et mixez assez finement le tout. Ajoutez le beurre coupé en petits morceaux et redonnez un coup de mixer pour mélanger le tout.
Beurrez et farinez un moule à gâteau d’environ 15cm, si possible à charnière pour le démouler plus facilement. Je vous conseille aussi de tapisser le fond avec un cercle de papier de cuisine et de couvrir le tour avec une feuille de rhodoïd ça sera vraiment plus facile à démouler !
Versez le contenu du mixer au fond du moule puis tassez bien le mélange avec le dos d’une cuillère. Mettez au congélateur.
Faites tremper 3 feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide.
Fouettez le fromage et le sucre en poudre dans un saladier.
Prélevez 2 càs de ce mélange et mettez-le à chauffer dans un petit bol au micro-ondes.
Essorez les feuilles de gélatine et ajoutez-les dans le bol, elles vont fondre dans la crème.
Remettez dans le saladier et mélangez.
Fouettez la crème liquide dans un autre saladier de manière à bien l’aérer, en gros faites une chantilly !
Ajoutez-la dans le saladier contenant le fromage et mélangez délicatement.
Versez dans le moule, lissez avec le dos d’une cuillère et mettez au frais pendant deux heures au moins.
Mettez la dernière feuille de gélatine dans un bol d’eau.
Mixez finement 4 demi-poires puis faites chauffer 2 càs de poire mixée dans un petit bol au micro-ondes.
Essorez la feuille de gélatine et ajoutez-la dans le bol, elle va fondre dans les poires. Mélangez avec le reste des poires puis étalez sur le cheese-cake, lissez avec le dos d’une cuillère puis remettez au frais pendant 1 heure au moins.
Démoulez délicatement le cheese-cake et terminez en le décorant.
Coupez les poires restantes en fines tranches et déposez-les sur le cheese-cake et terminez en parsemant dessus les noix restantes grossièrement hachées et les copeaux de chocolat.
Vous pouvez préparer votre cheese-cake la veille, il n’en sera que meilleur !
Mais pourquoi, en même temps sans les satellites le temps... est-ce que je vous raconte ça...

mercredi 13 septembre 2017

Ce week-end Monsieur Dame c'est Toumélé avec le premier Toumélé Cuisine samedi après-midi en ateliers gratuits avec les blogs culinaires ! Vous venez ???

Ça fait un moment que vous entendez par ici parler de notre festival Toumélé, notre festival à nous à Maule, souvent pour parler de musique et de théâtre de rue... forcément parce que c'est ce qu'on y fait. Mais aussi d'autres fois pour parler bouffe parce que c'est quand même ce que j'y fais le plus souvent et d'autres encore pour un tas d'autres choses comme pour vous vanter nos toilettes qui sont quand même les plus belles du monde...

Et depuis un moment ça me travaillait d'y faire un peu plus de bouffe encore, de la bouffe comme j'aime, avec des amis et des amies et puis d'autres gens, vous, qui viennent cuisiner avec nous, un peu quelque chose qui ressemble à Toumélé et à l'esprit des blogs en quelque sorte... un truc qui pourrait se résumer par échange, partage, cuisine et bonne humeur !
Alors j'en ai parlé aux autres Toumélés et comme ils n'aiment pas la bouffe eux non plus, ils ont dit oui oui oui ! L'aventure était partie ! Il ne restait plus qu'à trouver avec qui... Et ça n'a pas été le plus difficile puisque toutes celles et ceux qui étaient libres ont aussi dit oui oui oui ! Et c'est comme ça que Pascale qui sera la marraine de ce premier Toumélé Cuisine, Nicolas qui nous arrive de Barcelone, Armelle de beaucoup plus près, et encore Nadia, Pascale, Céline, Valérie et moi nous vous attendons donc à partir de 14h et jusqu'à 18h Samedi 16 à la salle des fêtes de Maule, Place des Fêtes Henri Dunant, pour cuisiner avec nous !
Ces ateliers sont gratuits et pour 8 personnes à chaque fois, venez juste avec envie et un peu de faim et ils sont a priori pour les adultes... Et voilà le programme :
14h - 14h30 : Nicolas de Ma cuisine à moi nous proposera des rouleaux de printemps pas comme les autres...
14h30 - 15h : Pascale des Idées vagues de Snapulk nous entraînera dans la cuisine réunionnaise avec un rougail saucisse et un rougail tomates
15h - 15h30 : Armelle des Gourmands disent d’Armelle vous proposera de réaliser des crêpes bicolores et je ne vous parle de la garniture...
15h30 – 16h : Nadia de Paprikas vous entraînera au Maroc en vous faisant préparer des briouates à la viande hachée
16h30 – 17h : Céline de Mon maraîcher à la casserole va nous faire découvrir un fondant végan sans gluten au chocolat...
16h – 16h30 : Pascale de C’est moi qui l’ai fait vous montrera comment préparer un houmous et des Buddha balls !
17h - 17h30 : Valérie de Marciatack.fr vous montrera comment réaliser un crumble aux fruits dans une poêle…
17h30 – 18h – et moi, j'espère avec avec Valérie, nous vous entraîneront vers l'Inde et ses senteurs !
Les inscriptions se font sur place mais si vous tenez vraiment vraiment assister à un des ateliers laissez-moi un p'tit commentaire, on vous retiendra une place... 
Et dernière chose, si vous le souhaitez vous pourrez repartir avec les livres de Pascale et Nadia, puisque notre librairie préférée La Nouvelle Réserve sera là pour vous proposer leurs livres et les miens ainsi qu'une jolie sélection de livres culinaires !
A samedi Monsieur Dame !!!
Et si vous voulez tout tout tout savoir du reste du programme du festival c'est par là : Demandez le programme Toumélé !

Mais pourquoi, bon et en fait je vais cuisiner quoi moi... faudrait peut-être que je me décide ! est-ce que je vous raconte ça...

lundi 11 septembre 2017

Et si vous vous veniez croquer et craquer avec moi pendant l'Académie croustillante Gavottes ? Et mes truffes au chocolat praliné croustillant et au citron confit…

Les Gavottes sont chez moi un problème... Enfin c'est un problème pour celui qui arrive deuxième sur le paquet parce que généralement quand le premier passe... le deuxième trépasse, vu qu'il y a toutes les chances qu'il ne reste rien, non rien de rien et sans le moindre regret de la part du dévoreur.
Il faut dire que pour un amateur de ce qui croque et qui craque il y a dans chaque paquet de quoi me faire croquer et surtout craquer ! 
Donc c'est sans étonnement que je n'achète pas les paquets un par un mais beaucoup par beaucoup pour avoir une chance, une petite chance d'en attraper un avant que...
Et comme je ne suis pas le seul que cette petite croustillante met dans cet état, Gavottes a décidé de lancer pendant une semaine son Académie croustillante du 19 au 24 septembre au Pop-up store Gavottes 3 rue Française 75001 Paris, histoire de tester votre manque de résistance, la mienne ayant donc disparu depuis fort fort longtemps. 
Une semaine donc pendant laquelle vous pourrez suivre quelques cours de cuisine en compagnie de quelques amies et amis blogueurs et l'équipe de... Pierre Hermé ! Je vous laisse regarder le programme de cette semaine par ici : L'académie croustillante...
Durant cette semaine d’Académie Croustillante chacun son tour, chaque blogueur, réalisera sa journée d’atelier, la mienne se déroulant le 20 septembre je vous propose de gagner des places pour venir vous amuser avec moi, et bien sûr réaliser une recette pendant chaque atelier et la dévorer à la fin...
Si vous voulez assister à un de mes ateliers pendant l'académie croustillante qui se tiendra 3 rue Française dans le 1er arrondissement, c'est très simple, laissez un commentaire en indiquant, que vous voulez venir, à quel horaire (indiquez juste le numéro) vous voulez et si vous venez seul ou accompagné (une seule personne de plus). Vous avez jusqu'à demain mardi 12 à minuit pour participer ! Et après d'une main innocente, je tirerai au sort, si besoin, les gagnants des places... et je les préviendrai par mail (n'oubliez pas d'indiquer un mail).
Atelier 1. – de 11h à 12h
Atelier 2. – de 12h à 13h
Atelier 3. – de 13h à 14h
Atelier 4. – de 16h à 17h
Atelier 5. – de 17h à 18h
A vous de jouer ! Et pour vous donner encore plus envie voilà une des deux recettes qui seront réalisées pendant les ateliers... L'autre c'est celle qui est en photo à la fin de l'article...
Truffes au chocolat praliné croustillant et au citron confit
Ingrédients : 220g de chocolat noir - 180g de crème liquide entière - 20g de miel liquide - 30g de beurre - 60g de pâte de croustillante aux éclats de crêpe dentelle - 60g de chocolat au lait - 120g de Gavottes - 15g de citron confit
Commencez en préparant le praliné feuilleté
Hachez très finement le citron confit. Émiettez dans un saladier 90g de gavottes et ajoutez le citron. Ajoutez le chocolat au lait fondu au micro-onde et la pâte croustillante et mélangez bien le tout.
Étalez le praliné feuilleté sur une plaque couverte de film alimentaire de manière à obtenir une plaque d'environ 1cm d'épaisseur.
Mettez au réfrigérateur et laissez durcir pendant au moins 1heure.
Mixez finement les 30g de Gavottes restantes.
Préparez alors la pâte à truffes.
Faites fondre le chocolat noir dans un saladier au micro-onde.
Mélangez la crème et le miel dans un grand bol bouillir la crème avec le miel.
Versez la crème sur le chocolat noir et mélangez avec une spatule jusqu'à obtenir un mélange homogène.
Ajoutez le beurre coupé en dés et mélangez. Terminez en donnant un coup de mixer plongeant à la pâte à truffes.
Laissez prendre au réfrigérateur pendant environ 2 heures.
Coupez  le praliné croustillant en dés d'environ 1cm de côté.
Prélevez environ 12g de pâte à truffes, écrasez légèrement la pâte dans la paume de la main, déposez un morceau de croustillant et roulez la truffe entre vos mains.
Recommencez autant de fois que nécessaire.
Mettez les truffes au frais.
Au moment de les déguster roulez les truffes dans la poudre de Gavottes et dégustez sans attendre.
Mais pourquoi, heureusement ils ne connaissent pas mes cachettes à Gavottes... enfin j'espère ! est-ce que je vous raconte ça...

dimanche 10 septembre 2017

Encore une envie qui me prend comme elle vient... Mon cheese cake très moelleux aux fruits rouges...

L'envie est un truc terrible... C'est pas que je ne sais pas y résister, c'est juste que je sais que la lutte est finalement très inégale parce qu'à un moment ou un autre je sais que je finirai par céder ! Alors souvent je me demande pourquoi je commencerai la lutte...
Bon heureusement, j'ai presque toujours des petites envies très quotidiennes. Je ne me regarde jamais dans la glace de ma salle de bain en me disant, le rasoir à la main, que je deviendrais bien président de la République. Par contre il m'arrive en étalant la mousse à raser de me dire qu'un gâteau avec plein plein de chantilly ça serait pas une si mauvaise envie... Au point certaines fois de courir voir dans le frigo si j'ai bien une briquette de crème liquide pour mettre fin à mon envie alors que je suis encore couvert d'une autre mousse... 
Ce qui peut certaines fois étonner les miens, même s'ils en ont vu d'autres, qui me retrouvent dans la cuisine la crème à la main et la mousse sur le visage...
J'ai presque toujours des petites envies, presque, des fois je me dis qu'un tour de dragon en compagnie d'une blonde targarienne je ne dirais pas non, et puis je me souviens que j'ai le vertige sur une chaise et je reviens à mes envies culinaires... Comme celle qui m'a pris ce matin, une envie d'un cheese cake que je vois passer depuis un moment sur la toile et que j'ai retrouvé chez Carine sur son redoutable Chic, Chic, Chocolat, redoutable de plaisirs... Un cheese cake terriblement moelleux que j'ai donc préparé sans essayer d'y résister, l'envie, toujours l'envie...
Mon cheese cake très moelleux aux fruits rouges...
Ingrédients : 150g de Cream Cheese (j'ai utilisé du Philadelphia) – 210g de lait concentré sucré - 3 œufs, blancs et jaunes séparés – 125g de framboises – 2 ou 3càs de coulis de framboise – 1càs d'amande effilées - du sucre glace
Commencez en fouettant dans un saladier le cream cheese et le lait concentré jusqu'à obtenir une crème bien onctueuse. Incorporer alors les jaunes d’œufs un par un en les fouettant dans le mélange précédent.
Fouettez les blancs puis incorporez un quart des blancs en neige en les fouettant dans le saladier. Puis incorporez le reste des blancs délicatement.
Versez alors le contenu du saladier dans un moule beurré et fariné d'environ 20cm si possible à charnières, et enfournez-le dans un four préchauffé à 180° pendant une cinquantaine de minutes.
Une fois le temps de cuisson passé, coupez le four en laissant le cheese cake dedans et laissez-le une trentaine de minutes de plus dans le four.
Vous pouvez alors le laissez refroidir.
Démoulez-le et saupoudrez-le en parsemant dessus les amandes effilées et une belle couche de sucre glace. Vous n'avez alors plus qu'à le servir accompagné des framboises et en jetant le coulis dessus et à côté. Personnellement comme le coulis était un peu liquide je l'ai un peu réduit avant de m'en servir...
Mais pourquoi, en même temps il suffirait qu'il ne vole pas le dragon... est-ce que je vous raconte ça...

samedi 9 septembre 2017

Rencontre avec Stéphanie dans son Food Truck La Fabrik à pâtes ! Et la recette de sauce pollo e funghi de Stéphanie...

Les jolies rencontres commencent souvent par quelques mots... Et ma rencontre avec Stéphanie a commencé comme ça, par un petit mail où elle me parlait un peu d'elle et de son Food Truck La Fabrik à pâtes, un mail qui finissait en me proposant de passer la voir sur un de ses lieux de stationnement, histoire de papoter un peu et surtout de goûter ses pâtes.
J'ai toujours aimé plus les gens qui font ce que je mange que véritablement ce que je mange, peut-être parce que leurs histoires me nourrissent de quelque chose de plus que de simples aliments, d'histoires, d'envies et souvent de sourires et même d'affection... Alors j'ai dit oui à Stéphanie, je lui ai dit que je passerai la voir quelques jours plus tard juste avant ses vacances.
Et c'est comme ça que je l'ai rencontrée dans sa Fabrik à pâtes et que j'ai aussi croisé mari et enfants, qui eux aussi m'ont un peu raconté l'histoire du projet et de sa vie en compagnie des fameuses pâtes !
Stéphanie s'est donc lancée dans l'aventure après plusieurs vies professionnelles, comme certains d'entre nous, passées à se chercher avant qu'un jour l'idée... les pâtes ! Et pas n'importe lesquelles des pâtes fraîches maison, préparées chaque jour avec des jolies sauces que Stéphanie prépare aussi quotidiennement parce que la fraîcheur c'est quelque chose qui lui tient à cœur.
Ils m'ont raconté à plusieurs voix les débuts, la recherche du camion et son aménagement, les premiers emplacements, les quantités de pâtes, quelques fois un peu trop... et puis la vie, les enfants qui mangent souvent des pâtes, les journées souvent longues, mais aussi la joie d'avoir trouvé sa voie, la vie quoi ! Et j'aime ces histoires surtout que j'ai pu les écouter en goûtant les pâtes de Stéphanie...
Ces pâtes donc toujours maison, vraiment maison ! Des pâtes qu'elle sert al dente comme j'aime avec des sauces arrabbiata ou au pesto, podomoro ou carbonara, bolognese ou pollo e funghi et quelques autres... Des pâtes, mais pas seulement, puisque je suis reparti ce jour-là avec une jolie panna cotta préparée avec les cassis du jardin... toujours la fraîcheur à laquelle tient Stéphanie. Ce n'est d'ailleurs pas le seul dessert différent qu'elle propose au fil du temps, comme son tiramisu dont elle m'a dit ne pas donner la recette même sous la torture... et d'autres petits plaisirs toujours aussi frais et parfumés !
Et quand au moment de partir, avec regrets, je lui ai demandé s'il elle ne me confierai pas une de ces recettes, elle a souri en me redisant pas le tiramisu en tout cas ! Mais elle m'a confié celle de sa sauce pollo e funghi avec ce grand sourire qui lui va si bien !
La sauce pollo e funghi de Stéphani...
Ingrédients pour 4 bon mangeurs : 2càs d'huile de tournesol - gousses d'ail – 3 gros filets de poulet (fermiers de préférence) - 300g de champignons de Paris – 1 verre de vin blanc - 40cl crème liquide entière (de préférence spéciale cuisson) – 3càs de parmesan râpé – sel et poivre - persil
Commencez en coupant les filets de poulet en petits dés puis émincez assez finement les champignons de paris.
Hachez l'ail et faites-le revenir dans une grande poêle ou une grande sauteuse assez rapidement avec l'huile à feu assez vif, ajoutez le poulet et laisser cuire 2 minutes de plus en remuant régulièrement.
Ajoutez les champignons et faites revenir le tout assez rapidement.
Déglacez avec le vin blanc, baissez un peu le feu et prolongez la cuisson 5 ou 6 minutes, pas trop pour que le poulet ne soit pas trop sec.
Ajoutez la crème liquide et portez à ébullition de nouveau à feu vif et retirez tout de suite du feu.
Ajoutez le parmesan, salez (si nécessaire... le parmesan est déjà très salé ) et poivrez. Ajoutez le persil haché. Et voilà !
Et comme malheureusement je n'avais pas les délicieuses pâtes de Stéphanie j'ai fait quelques tagliatelles maison dont vous pourrez retrouver la recette en cliquant sur un des visuels ci-dessous... et voilà comme dit Stéphanie !
https://doriannn.blogspot.fr/2017/02/feu-vif-et-mes-pates-la-carbonara-parce.html
Vous pouvez retrouver Stéphanie et sa Fabrik à pâtes du côté du Vexin et de la Picardie, et vous l'avez compris, même si c'est un peu loin de chez moi, ce n'est sans doute pas la dernière fois que je passerai prendre des pâtes et d'autres petites choses à Stéphanie ! Vous trouverez tous les renseignements sur les lieux et les horaires, les plats et comment la contacter sur sa page Facebook, là : La Fabrik à pâtes !
Les deux autres photos celles des pâtes à l'arriabbiata et au pesto sont les plats de Stéphanie avec lesquels je suis rentré à la maison.

Mais pourquoi, bon maintenant il faut que j'essaie d'avoir sa recette de... pâtes ! est-ce que je vous raconte ça...

vendredi 8 septembre 2017

Parce que la banane est mon amie tome 2... Mon banana bread au chocolat pour les écureuils...

J'aime les bananes, ça vous le savez déjà, enfin si vous avez lu mon article d'avant hier, mais j'aime la banane surtout quand elle est encore verte ! Bon enfin plutôt verte on va dire... Sauf que comme j'ai la mémoire d'une huître à marée basse, il m'arrive de retrouver des bananes que j'ai adoptées il y a quelques longs longs jours et là de vertes elles sont passées au... 
Du coup, par prudence et aussi parce que j'ai décidé depuis quelques temps de ne plus jeter, je collectionne les recettes où la banane même mûre... et même très mûre, peut encore apporter bien du bonheur ! Et dans la liste de ces recettes-là, il y en a une que j'ai dû noter 312 fois avec l'envie de la faire et qui pourtant n'avait pas encore passée à la casserole par chez moi, le Banana Bread !
Et voilà qu'aujourd'hui en me tâtant le régime je me suis dit là y faut, et quand y faut et ben y faut ! Me voilà donc parti à la recherche d'une jolie recette que je n'ai pas tardé à trouver chez une de mes blogueuses préférées, une de celle qui me met régulièrement l'appétit en joie, Tiphaine et son redoutable Gourmandiseries ! C'est donc sa recette que j'ai retenue pour enfin faire mon premier Banana Bread, une recette que j'ai un peu, comme toujours, remise à ma sauce...
Mon banana bread au chocolat pour les écureuils...
Ingrédients : 180g de farine T55 - 60g de maïzena - 90g de sucre en poudre – 1 gousse de vanille -2 œufs - 90g de beurre fondu - 1 sachet de levure chimique (11g) - 1càc de bicarbonate de soude - 2 bananes bien mûres - 3 càs de crème liquide entière – 150g de chocolat aux noisettes
Hachez grossièrement le chocolat aux noisettes.
Mettez dans un mixer les bananes en morceaux, le beurre, la crème liquide et les œufs et mixez le tout jusqu'à obtenir une jolie crème.
Mélangez dans un saladier la farine, la levure, le bicarbonate, la maïzena et le sucre en poudre. Coupez la gousse de vanille et grattez-la au-dessus du saladier.
Ajoutez le contenu du mixer dans le saladier et mélangez bien, n'hésitez pas à donner un coup de fouet.
Ajoutez alors 120g de chocolat au noisettes haché et mélangez.
Versez dans un moule d'environ 22cm sur 12 fariné et beurré.
Enfournez pendant une cinquantaine de minutes dans un four préchauffé à 180°. Vérifiez alors si le gâteau est cuit en plantant un couteau dedans, il doit ressortir sec.
Quand le gâteau est cuit, sortez-le du four et parsemez dessus les 30g de chocolat restant. Vous n'avez alors qu'à attendre que le gâteau ait refroidi pour vous jeter dessus !
Vous pouvez retrouver mon autre recette très banane de la semaine en cliquant sur le visuel juste en dessous !
https://doriannn.blogspot.fr/2017/09/parce-que-la-banane-est-mon-amie-mes.html
Et si vous voulez d'autres recettes ou avoir plein d'info sur la belle allongée vous pouvez en retrouver à foison là : Banane.info !

Mais pourquoi, bon c'est pas tout ça j'ai plein d'autres choses un peu trop mûres... plein ! est-ce que je vous raconte ça...

mercredi 6 septembre 2017

Parce que la banane est mon amie... mes barres aux bananes et plein d'autres de choses...

J'ai toujours été un dangereux prédateur de la banane et pratiquement sous toutes ses formes... sauf que je suis pratiquement le seul bananovore encore en activité chez moi depuis que deux de mes merveilles sont allées se poser vers d'autres latitudes.
Mais comme j'ai l'habitude tenace, il m'arrive encore de revenir des courses l'air réjoui avec deux belles mains de bananes sous le bras. Et là quand j'arrive à la maison Marie regarde mes prises, me regarde, regarde encore mes bananes et me lâche alors et qui va les manger ? Avec ce levage de sourcils qui veut dire que je viens de tomber dans un piège sournois... Là, encore guilleret je réponds, ben moi ! et... je regarde alors les chambres vides, tellement vides de mes filles, je renifle un grand coup d'émotion et je termine par dire... et moi...
Et forcément deux ou trois paires de mains même si j'aime ça, ça fait un peu beaucoup ! Du coup je ruse, je détourne, je cache dans mes plats mes belles allongées, en espérant ne plus être le seul à les dévorer quand je me suis un peu laissé aller dans mes achats.
Et cette fois je n'ai pas résisté à une jolie recette de barres terriblement tentantes trouvée du côté de chez Runtastic, un site qui mêle l'actualité, le sport, la santé, de jolies recettes et plein d'autres choses, une recettes que j'ai remise bien sûr à ma sauce !
Mes barres aux bananes et plein d'autres de choses...
Ingrédients : 2 bananes mûres mais pas trop – 1càs d'huile de coco - 2càs de sirop d'érable – 50g de dattes séchées (choisissez-les pas trop sèches si possible) - 180g de flocons d'avoine – 50g de cranberries séchées – 50g de pistaches – 50g d'amandes – 50g de noix de pécan - 50g de graines de citrouille – 50g de chocolat noir - 1càc de mixed spices (mélange anglais pour cake ) ou de cannelle – une pincée de sel
Commencez en hachant séparément et grossièrement les cranberries, les pistaches, les amandes, les noix de pécan et le chocolat.
Mélangez les pistaches, les amandes, les noix de pécan et les graines de courge et étalez le tout sur une plaque de four couverte de papier sulfurisé. Enfournez dans un four préchauffé à 180° pendant 6 minutes. Sortez-les ensuite du four et laissez-le refroidir, laissez le four chauffer.
Pendant ce temps mettez les dattes dans un mixer et mixez-les le plus finement possible, en pâte si possible. Ajoutez alors les bananes en morceaux, l'huile de coco et le sirop d'érable et mixez de nouveau jusqu'à obtenir une pâte sans morceaux.
Videz dans un saladier et ajoutez les noix et les graines que vous avez passées au four, les flocons d'avoine, les cranberries, les épices et la pincée de sel et mélangez bien le tout.
Couvrez un moule d'environ 20cm sur 20 de papier sulfurisé puis versez-y la moitié du saladier et tassez un peu avec le dos d'une cuillère à soupe. Parsemez par dessus le chocolat puis couvrez avec l'autre moitié du mélange, le chocolat est donc au milieu.
Là, tassez bien le tout toujours avec le dos d'une grosse cuillère, insistez bien sinon vous n'arriverez pas à couper les barres et elles vont se défaire.
Enfournez, toujours à 180° pendant une trentaine de minutes.
Laissez ensuite tiédir puis démoulez en vous aidant du papier de cuisine et laissez finir de refroidir sur une grille.
Ensuite vous n'avez plus qu'à couper en jolies barres dont vous choisirez la taille. Avec un peu de chance vous verrez que même ceux qui ne sont pas trop banane... et les autres risquent de se jeter dessus !
Et si vous voulez d'autres recettes ou avoir plein d'info sur la belle allongée vous pouvez en retrouver à foison là : La Banane !

Mais pourquoi, il n'y a qu'en salé que je n'ai pas trop d'idées... et vous ??? est-ce que je vous raconte ça...

lundi 4 septembre 2017

Parce qu'il est encore un peu tôt pour renoncer à l'été et aux planchas... Un menu totalement plancha pour vous redonner l'envie !

J'ai passé en fin d'année dernière pas mal de temps avec ma plancha préférée, parce que forcément quand tu veux qu'un livre sorte aux premières heures du printemps arrivant, forcément c'est souvent au cœur de l'automne et de l'hiver que tu écris le livre en question...
Et alors que je planchais dessus je me suis souvent dit que l'été la plancha c'était bien, mais que quand la saison devenait frisquette, c'était aussi pas mal du tout ! Bon forcément, j'ai un avantage sur bien des gens, mes gènes de pingouin me permettant de cuisiner même au cœur de l'hiver toutes fenêtres ouvertes... Et puis à part si tu as décidé de te griller la sardine, j'ai trouvé que la plancha peut être discrète même en odeurs et que plein plein de recettes n'embaument pas plus sur une plancha que dans une poêle au fond de la cuisine... Et en plus avec la plancha, tu peux te réchauffer toi et tes convives autour de la table !
Tout ça pour dire qu'il est peut-être encore un peu tôt pour les ranger et c'est pour ça que j'ai eu envie de vous proposer trois recettes extraites de mon I Love Plancha sorti chez Solar avec l'aide de mes amis de chez Eno il y a quelques temps, quand les beaux jours arrivaient... Histoire de vous donner l'envie de vous y remettre !
Coques citron vert et verveine citron
Ingrédients : 800g de coques - 2 branches de verveine citron - 1 citron vert coupé en quartiers - 20g de beurre coupé en morceaux - 10cl de vin blanc - Poivre du moulin
Répartissez les coques dans 2 barquettes aluminium, ajoutez les branches de verveine, deux quartiers de citron par barquette et arrosez avec le vin blanc, poivrez puis refermez. Posez les barquettes sur la plancha à feu vif et laissez cuire 8 minutes puis retirez, et mélangez avant de servir accompagné des quartiers de citron restants.
Tortilla d’agneau
Ingrédients : 400g d’agneau coupé en petits cubes - ¼ de concombre coupé en tranches très fines - 12 tomates cerises coupées en petits morceaux - 2 échalotes émincées finement - 12 tiges de coriandre fraîche - 1 piment coupé en tranches – 1 càc de paprika - 2 yaourts nature - 1 càs de citron vert - 1 càs d’huile d’olive - 1 poignée de mesclun - 80g de farine - 80g de farine de maïs - 16cl d’eau - Sel et poivre du moulin
Dans un saladier, mélangez la farine, la farine de maïs et une pincée de sel. Ajoutez l’eau et mélangez à nouveau, partagez votre pâte en quatre parts.
A l’aide d’un rouleau, étalez vos tortillas en cercles fins (n’hésitez pas à fariner copieusement) et faites-les cuire sur la plancha à feu vif 2 à 3 minutes de chaque côté.
Mélangez le yaourt, le jus de citron, l’huile d’olive et la moitié des échalotes dans un bol, salez, poivrez.
Faites revenir l’agneau sur la plancha 2 à 3 minutes. Ajoutez le paprika, le piment, le reste de l’échalote tout en remuant 1 minute supplémentaire, salez et poivrez.
Déposez une tortilla sur chaque assiette, étalez la sauce au yaourt, ajoutez l’agneau, les tomates cerises, le concombre, les feuilles de coriandre et de mesclun, saupoudrez d’un peu de paprika, et servez sans attendre. 
Ananas rôti gingembre et citronnelle
Ingrédients : 1 boîte d’ananas en tranches au sirop - 10 tranches fines de gingembre - 2 bâtons de citronnelle - 2 tiges de basilic thaï effeuillées
Videz le sirop des ananas dans une casserole, ajoutez les bâtons de citronnelle et les rondelles de gingembre, portez à ébullition, baissez le feu et laissez réduire 3 à 4 minutes.
Étalez les tranches d’ananas dans un plat et versez le jus par-dessus, laissez reposer 10 minutes. Faites revenir les tranches d’ananas sur la plancha à feu vif 2 à 3 minutes de chaque côté. Répartissez-les sur les assiettes accompagnées des tranches de gingembre, versez le sirop par-dessus, les feuilles de basilic thaï et servez.
   
 Mais pourquoi, bon il est encore temps pour les p'tites sardines d'ailleurs... est-ce que je vous raconte ça...